Galette des rois : le duel

Ajouter un commentaire

BONNE ANNÉE !

En ce début d’année 2018, je vous souhaite plein de bonheur gourmands et gourmets. Que vos souhaits se réalisent et que cette année vous apporte santé, sérénité et douceur de vivre.

Dans quelques jours, nous tirerons les rois ! La tradition de la galette des rois, fêtée à l’Épiphanie, nous viendrait de l’antiquité romaine et de ses fêtes appelées « Les Saturnales ». A cette occasion, il était de coutume que le plus jeune participant d’un banquet se glisse sous la table pour désigner l’attribution de parts de galettes aux convives. A l’intérieure de l’une d’elle se trouvait une fève (la graine) et désignait ainsi le saturnalicius princeps ou prince des Saturnales. Ceci donnant le pouvoir au roi d’un jour de réaliser tous ses désirs pendant la journée. La tradition n’a pas beaucoup changé, si ce n’est que la fève est devenue un joli petit objet en porcelaine 😉

Si, comme 97% des français, vous souhaitez goûter à cette fête en faisant vous même votre galette des rois ; vous êtes au bon endroit ! Depuis quelques années, la traditionnelle galette à la frangipane a pris des couleurs pour se transformer en galette à la pomme, au chocolat, à la noisette, etc … Je vous propose donc pour l’occasion un petit duel de galettes : à ma droite, la traditionnelle galette à la frangipane dont je vous livrerai la recette version Thermomix; à ma gauche une délicieuse galette pistache-chocolat dans sa version « sans robot ». J’espère ainsi qu’il y en aura pour tous les goûts 😉

1°) Les recettes

Galette des rois à la frangipane, au Thermomix (pour 2 galettes de 25 cm) : 

  • 300 g de farine de blé type T55
  • 300 g de beurre doux coupé en cubes d’1 cm et congelés bien à plat en 1 seule couche + 100 g de beurre doux
  • 130 g de sucre en poudre
  • 30 g de crème fleurette (entière liquide)
  • 130 g d’amandes en poudre
  • 1/2 càc d’extrait naturel d’amandes (facultatif)
  • 3 oeufs
  • sel
  1. Commencez par réaliser une pâte feuilletée. Pour cela mettez dans le bol du robot la farine, 300 g de beurre congelé, 2 pincées de sel et 150 g d’eau puis mélangez 30 sec/vit 6.
  2. Transvasez la pâte ainsi formée sur votre plan de travail fariné et abaissez-la en un rectangle dont la longueur égale 3x la largeur. Pliez-la en trois puis faites 1/4 de tour vers la droite. Renouvelez l’opération 2 fois de plus.
  3. Enveloppez la pâte feuilleté dans un film alimentaire et réservez-la 20 minutes au réfrigérateur. Pour le tour de main de la pâte feuilletée cliquez ici !
  4. Pendant ce temps réalisez votre frangipane. Rincez soigneusement le bol du thermomix.
  5. Mettez dans le bol le sucre, 100 g de beurre et la crème liquide puis mélangez 20 sec/vit 4.
  6. Ajoutez les amandes en poudre +/- l’extrait naturel d’amandes et mélangez de nouveau 15 sec/vit 4.
  7. Puis lancez le thermomix 30 sec/vit 4 et pendant ce temps ajoutez 2 œufs, 1 à 1, par l’orifice du couvercle, tandis que le robot tourne. Réservez la frangipane ainsi obtenue au réfrigérateur.
  8. Préchauffez votre four à 210°C et préparez une dorure en battant l’œuf restant avec 1 pincée de sel.
  9. Quand vous êtes prêt à façonner votre galette, prenez la pâte feuilletée et abaissez-la en 4 disques de 25 cm de diamètre environ. Disposez 2 disques sur une feuille de papier cuisson.
  10. Garnissez ces deux disques de crème d’amandes en laissant 1cm de pourtour libre.
  11. Badigeonnez le pourtour laissé libre de dorure.
  12. Recouvrez chaque disque ainsi garni d’un autre disque de pâte feuilletée et collez les bords en les ourlant vers l’intérieur. Décorer vos galettes en formant des sillons à votre convenance puis badigeonnez de dorure.
  13. Enfournez pour 15 minutes à 210°C puis 25 minutes à 180°C. (Adaptez le temps de cuisson à votre four.)
  14. Dégustez tiède ou refroidi.

Galette des rois pistache-chocolat (pour 1 galette de 30 cm): 

  • 2 abaisses de pâte feuilletée de 32 cm de diamètre
  • 100 g de beurre pommade
  • 100 g de sucre
  • 70 g de pistaches en poudre
  • 60 g d’amandes en poudre
  • 50 g de pépites de chocolat
  • 3 œufs
  1. Préchauffez votre four à 210°C
  2. Fouettez les œufs et le sucre pour que le mélange blanchisse.
  3. Ajoutez le beurre ramolli puis fouettez énergiquement.
  4. Ajoutez les poudres de pistache et d’amande et mélangez de nouveau.
  5. Versez les pépites de chocolat sur l’appareil et mélangez délicatement.
  6. Prenez 1 disque de pâte feuilletée et disposez-le sur un papier cuisson. Puis garnissez-le de l’appareil pistache-chocolat en respectant un pourtour libre d’environ 1cm de largeur. Placez la fève.
  7. Badigeonnez le pourtour avec de la dorure (1 œuf battu avec 1 pincée de sel) puis fermez la galette avec le second disque et soudez les bords.
  8. Badigeonnez la surface de la galette de dorure puis dessinez des motifs à votre convenance avec la pointe d’un couteau.
  9. Enfournez pour 15 minutes à 210°C puis 25 minutes à 180°C
  10. Dégustez tiède ou refroidi.

2°) La dégustation

La galette frangipane est exquise quoique un peu grasse à mon goût. Le goût est incomparable avec les galettes achetées dans le commerce. A ce sujet, sachez que, selon la revue « challenges »  plus de 80% des galettes vendues à Paris sont des produits industriels que les commerçants se contentent de cuire ! Peut-être que nous sommes épargnés en province, mais quand on voit le prix où une galette des rois est vendue aujourd’hui, cela mérite que l’on se penche sur la recette, vous ne croyez pas ?

Mais revenons à notre dégustation, passé le bonheur de manger une délicieuse galette traditionnelle croustillante et avec un vrai bon goût d’amandes, nous nous sommes tournez vers la galette pistache-chocolat. Celle-ci est délicieuse également. Peu sucrée, avec une petite amertume dûe au chocolat si vous le choisissez, comme moi à 70% minimum, elle apporte de l’originalité à notre bonne vieille galette des rois !

3°) L’avis sur la recette gagnante

Après avis auprès de 8 gourmands de galette des rois, nous avons retenu à l’unanimité la galette frangipane ! Non pas que la pistache-chocolat nous ait déplu, au contraire, on l’a dévoré, mais nous en sommes venus à la conclusion qu’une galette n’est pas une galette s’il n’y a pas de frangipane 😉

Maintenant à vos tabliers… et à vous de juger !

 

Laisser une réponse